Pit Stop 2/3 : Munster survit au balayage et signe son premier Top 5 !

Très belle 5e place glanée par Grégoire Munster à l’issue du Rallye de Sardaigne, le meilleur résultat de sa jeune carrière en WRC !

Weekend riche en émotions pour Grégoire Munster et son copilote Louis Louka encore en apprentissage lors de la 6e manche du Championnat du Monde des Rallyes. Alors qu’ils découvrent la catégorie reine, ils ont su prouver leur vitesse et ont dû se frotter à la difficile tâche du balayage. 

Le rallye démarrait vendredi avec 2 spéciales à parcourir à 2 reprises. C’était l’occasion rêvée pour le duo luxembourgo-belge de s’illustrer. En effet, non seulement l’ordre de départ se faisait dans l’ordre du classement au championnat et ils bénéficiaient d’une position de départ intéressante, mais en outre, plus de la moitié de la première spéciale était nouvelle, ce qui réduisait leur déficit d’expérience par rapport à la concurrence. Les chronos s’en ressentent avec un superbe 4e temps sur la 3e spéciale du rallye. S’offrant même le luxe de battre deux fois Thierry Neuville (qui ouvrait la route) sur cette spéciale, Munster boucle le premier jour à la 7e position. Son coéquipier chez M-Sport, Adrien Fourmaux, se retrouve quant à lui dans les profondeurs du classement en raison d’un ennui mécanique. 

Les Ford Puma se retrouvaient ainsi en positions très délicates puisqu’elles ouvraient la route. Elles devaient ainsi littéralement la « balayer », bénéficiant de moins d’adhérence et de traction que l’ensemble des concurrents. Dans ces conditions, le mot d’ordre est de rester sur la route. Grégoire Munster y parvient brillamment, malgré un pointage tardif de la voiture sœur qui les contraint à s’élancer en premiers. Ils remontaient même à la 5e position, profitant des abandons de Neuville et de Takamoto Katsuta. Avec un débours de 2 minutes et 45 secondes sur Evans, la 4e place était inaccessible à la régulière. Il fallait se contenter de ramener la voiture au parc et, éventuellement, de glaner quelques points via le classement du Super Sunday. 

Cet espoir fut malheureusement anéanti par un problème mécanique qui ne permettait pas à Munster de pousser l’accélérateur au plancher. L’équipage conservait néanmoins sa 5e place du rallye, à 6 minutes et 42 secondes du vainqueur Ott Tänak, ce qui est à présent leur meilleur résultat de leur jeune carrière. Ils glanent ainsi 8 points au général du championnat WRC et sont actuellement 10e avec 16 points.   

Andy Foyen

Dernières nouvelles