Stefano Bensi : « Je tire mon chapeau à mes joueurs »

Deux jours après un maintien obtenu au terme d’une rencontre au scénario incroyable, le coach du Fola est revenu avec nous sur cette rencontre, et sur les ambitions du club pour la saison prochaine. 

Quel sentiment prédomine après le match de dimanche soir ? 

On est content, avec le sentiment du devoir accompli d’avoir laissé le club en BGL Ligue.

Cependant, ceux qui connaissent mon parcours savent que j’ai été formé à Rumelange donc ce n’était pas une semaine facile pour moi, car c’est un club que j’aime bien et j’espère pour eux qu’ils monteront l’année prochaine. 

Selon-vous, qu’est-ce qui a fait la différence dans cette rencontre serrée ? 

Effectivement, c’était un match au couteau. L’ouverture du score nous fait du bien, on a les occasions pour doubler la mise. La blessure de Momo Camara nous fait mal, encore plus avec une feuille à 16 et qu’avec sa sortie, il ne nous restait plus que deux sessions pour faire nos changements. Nous avons dû réfléchir soigneusement nos entrants par la suite, mais je pense que nous l’avons plutôt bien fait. Avec Issam El Alami et Fabio Martins, je savais que nous aurions plus de maitrise technique sur le terrain. Julien Klein et Jules Diallo ont également énormément apporté avec leur entrée, de par leur expérience et leur niveau de jeu.

Après le match de barrage fou de la saison passée, vous nous avez offert un nouveau scénario incroyable, quel est le secret du Fola pour réussir à se tirer des situations les plus désespérées ? 

Il faut croire en soi ! Nous avons cru en nous tout au long de la saison, même si nous n’avons évidemment pas les moyens de certains clubs, si chacun croit dans ses capacités, tout est possible ! Nous avons démontré cette saison que même avec des jeunes et un groupe pas très étoffé, nous avons réussi à accomplir notre objectif. J’espère cependant que pour la saison prochaine, nous parviendrons à avoir un groupe de joueurs un peu moins restreint. 

Quand on regarde la séance de tirs aux buts, on peut remarquer que tous vos joueurs ont tiré sur la droite du gardien, et que Cabral a été énorme sur la séance, plongeant systématiquement du bon côté, aviez-vous beaucoup travaillé sur l’éventualité d’une séance de tirs aux buts à l’entrainement ? Qu’avez-vous dit à vos joueurs avant la séance ? 

J’avais discuté avec mon adjoint la semaine passée, et on avait convenu que nous allions travailler les tirs aux buts le jeudi et le samedi. Il les a filmés pour qu’on puisse les analyser, et quand nous les avons revus, on s’est dit que ça serait une bonne chose d’éviter les tirs aux buts dimanche, car ils n’étaient pas forcément bien frappé et les gardiens en avaient arrêté beaucoup.
C’est pour cela que je tire mon chapeau à mes joueurs, car l’effectif est jeune, et quand tu as plus de 2000 personnes dans le stade et que tu dois aller frapper avec la pression d’un maintien au bout du pied et que tu les tires comme ça… c’est solide. 

J’ai dit à mes joueurs avant la séance de choisir un côté avant d’aller tirer et que Manu Cabral allait faire le boulot derrière. Ils ont été costauds mentalement et tout s’est bien passé pour nous. 

À titre personnel, vous avez assuré le maintien du club pour la deuxième saison consécutive, quelles sont les ambitions du club pour la saison prochaine ? 

J’ai rendez-vous avec mon staff ce soir pour discuter de la suite. Comme je l’ai toujours dit, le club reste notre priorité, mais nous avons besoin de certaines choses également pour pouvoir avancer. En tout cas, je suis convaincu que l’on aura une équipe compétitive la saison prochaine. Certainement pas pour jouer le titre, mais se rapprocher du maintien direct. Nous avons progressé d’un point de vue statistique comparé à l’année passée, il faudra continuer sur cette voie-là.

On sait qu’il vous reste un an de contrat, ferez-vous partie de l’aventure la saison prochaine ?
Ça on verra ! (il rit) Mais oui normalement, je serai là. 

Dernières nouvelles