Coupe : le Racing s’offre le doublé !

Finale Coupe de Luxembourg Dames

Le Racing une nouvelle fois intraitable n’a laissé aucune chance au SC Ell en finale avec deux buts dans les 8 premières minutes et un troisième en fin de match. Les racingwomen s’offrent la Coupe des Dames en cerise sur le gâteau d’une saison pleine !

SC Ell 0-3 Racing Union Luxembourg
( // Kohr 5’, Estevez 8’, Lavinas 81′)

Finale Coupe de Luxembourg (Dames). Samedi 25 mai 2024. 18h
Stade Albert Berchem. Pelouse satisfaisante. 1211 spectateurs payants.
Arbitres : M. TEIXEIRA assisté de M. BRITO et Mme WARCKEN.


Le Racing vient sur la pelouse de Kehlen avec l’ambition assumée de réaliser le doublé Championnat-Coupe après avoir surclassé toutes les formations en Ligue 1. De son côté, le SC Ell a à coeur de créer la surprise après avoir joué dans le groupe « titre » des play-offs, et surtout de faire honneur à un public venu en masse les encourager : une véritable marée violette s’est abattue sur le stade Albert Berchem, et c’est tout le nord qui donne de la voix pour jouer son rôle de douzième dame !

Dès l’entame de match, les filles d’Elodie Martins débute avec l’envie de faire mal : la formation de la capitale a adopté un système résolument offensif avec 3 attaquantes et il faut toute la vigilance de Foguenne pour les empêcher d’ouvrir le score. Peine perdue… Estevez décale Kohr qui se joue des défenses et ajuste une jolie frappe du plat du pied, au fond des filets (0-1, 5’). Puis sur une sortie bien hasardeuse de Marie-France Foguenne au pied, Marta Estevez Garcia récupère la balle et décoche un lob sublime qui alourdit la marque (0-2, 8’). Kohr est époustouflante dans son jeu au pied comme dans son positionnement et fait souffrir la défense de Ell qui se voit contrainte d’abandonner la construction pour un jeu de transition où elle espère surprendre les racingwomen. Mais petit à petit, le RFCUL recule et Koenig permet à Burtin de faire son premier arrêt (22’). Cette alerte semble réveiller les quadruples championnes consécutives de la D1 qui poussent à nouveau : Estevez est intenable, Ludwig combine à la perfection côté gauche, Pizzimenti et Lavinas sont dans un grand soir. Les débats sont alors plus équilibrés et le spectacle au rendez-vous. Emy Raty et ses coéquipières n’ont pas abdiqué, malgré la blessure de leur capitaine Kneip qui s’accroche et serre les dents depuis un contact à la 20e minute. Toutefois, le positionnement de Burtin très haut sur le terrain et sa vision du jeu mettent fin à quasiment toutes les tentatives pour trouver Schuler en profondeur.

Ell est rentré aux vestiaires avec 2 buts à rattraper à cause d’une entame de match catastrophique mais s’est montré à la hauteur du Racing sur l’ensemble de la première-mi-temps.
Mais dès la reprise, Estevez puis Evrard font chauffer les gants de Foguenne (46’, 48’). Malvaux tente à son tour de déborder côté gauche ou Koenig plein axe au duel avec Burtin qui sort dans ses pieds avec autorité (52’). Tout en maîtrise, les coéquipières de Wojdyla posent le pied sur le ballon et Kohr frappe dès qu’elle en a l’occasion, et Koenig lui répond, trouvant la barre transversale (71’). À vingt minutes du terme, Wilwerding sent que ses joueuses auront bien du mal à remonter l’écart et fait rentrer du sang neuf. Encore une fois clinique, le Racing aggrave le score par Lavinas qui reprend un centre d’un enroulé du droit dans le petit filet opposé (0-3, 81′).

Le Racing signe un doublé coupe-championnat et peut fêter ce succès plus que mérité au terme d’une rencontre qui n’aura laissé aucun suspense, mais se sera déroulée devant un public enthousiaste de plus de 1200 spectateurs bouillants. Le SC Ell aura offert une belle opposition à ses supporters. Digne fin de saison pour les Dames !

Buts :
SC Ell : –
Racing : Kohr (5’), Estevez (8’), Lavinas (81′)

Compositions :
SC Ell (Ent. : Wilwerding)
Foguenne (G), Kneip (C), Dumont, Navelet, Malvaux (Henckel 85’), Sassel (Stoffel 72’), Koenig, Faria Dos Santos (Delhaye 85’), Schuler (Marques 85’), Serra, Raty
Racing (Ent. : Martins)
Burtin (G), Rigaud, Evrard (Luthardt 72’), Richards, Ludwig, Pizzimenti, Teixeira Lavinas, Kocan (Moran A. 89′), Kohr (Moran C. 89′), Estevez, Wojdyla (C)

Dernières nouvelles