Pit Stop 1/3 : Munhowen vainqueur et 2e place pour Pereira en Endurance

On retiendra de cette édition avortée des 24h de Nürbürgring la victoire de catégorie de Yann Munhowen et la P2 de Dylan Pereira dans un enfer vert qui a viré au blanc…

Décidément, la météo de l’Eiffel est impitoyable. Ces 10 dernières années, la pluie battante, les giboulées et la grêle ont, tour à tour, impacté les différentes éditions des 24 heures du Nürburgring. Cette année, c’est le brouillard qui a mis un terme définitif à la course à 23h15, soit après seulement 7 heures et 15 minutes de course : la plus courte course de 24h de l’histoire de l’enfer vert !

Avec seulement 50 tours de bouclés (1268,9 km), c’est l’Audi R8 LMS GTA de Frank Stippler, Christopher Mies et Ricardo Feller (Scherer Sport PHX) qui s’est imposée avec un avantage de 6 … dixièmes de seconde sur la Porsche 911 GTA de Laurens Vanthoor, Thomas Preining, Kevin Estre et Ayhancan Güven (Manthey EMA). Du côté des Luxembourgeois, on retrouve le premier d’entre eux à la 21e position. Associé à son ancien concurrent Larry ten Voorde, à Thomas Kiefer et à Christer Jöns sur une Porsche 911 GTA Cup, Dylan Pereira (Scherer Sport PHX) a signé une honorable 2e position dans une catégorie Cup 2 plus que indécise. Ils manquent la victoire pour un peu plus d’une seconde, mais ne comptaient guère plus d’avance sur les positions 3 et 4. Dans cette même catégorie, on retrouvait en dixième position Steve Jans et ses coéquipiers Tobias Müller et Morris Schuring (Black Falcon Team 48 Losch). Ils terminent à la 30e place du classement général. 

Appelé en toute dernière minute pour épauler Sebastian Rings, Andreas Schaflitz et John Lee Schambony, Yann Munhowen est reparti de l’Eiffel avec une victoire à la clé en catégorie V6. Ce fut serré jusqu’au bout puisque leur Porsche 911 Carrera a devancé la Porsche Cayman S de Büllesbach, Schettler, Arimon et Kruse de 865 millièmes de seconde !

Andy Foyen

Dernières nouvelles