Resende : « On peut encore y croire »

Au sortir du stade, le coach Pedro Resende est lucide : « Les 20 premières minutes ont montré la différence d’expérience entre Klaksvik et nous. On a pris du temps à s’adapter au synthétique et à la façon de jouer de l’adversaire. À partir du moment où on a encaissé le premier but, on a contrôlé tout le match, on a eu beaucoup d’occasions. Si on avait fait des choix différents dans le dernier geste, on aurait pu revenir. En deuxième mi-temps, Differdange a eu au moins deux ou trois occasions nettes et d’autres situations dangereuses. Ce n’était pas le résultat qu’on espérait, mais je pense que si on montre à la maison ce qu’on a fait aujourd’hui ici, on peut retourner le résultat. »

Interrogé sur la situation litigieuse en fin de première période, qui a vu Frederiksberg inscrire un doublé sur pénalty avec une faute qui apparaissait évidente de Williams à terre sur Kevin D’Anzico, l’entraîneur du FCD03 est fataliste : « Je ne sais pas si le pénalty est légitime ou pas, je suppose que oui puisqu’il y a la VAR, mais la faute sur Kevin est claire, même si l’adversaire ne le fait pas volontairement, il ne joue pas le ballon. Au-delà, on respecte les règles de l’UEFA, mais avec les neuf changements et tous les arrêts de jeu pour faire rentrer les médecins, les 6 minutes de temps additionnel ne sont clairement pas suffisantes. »

Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs

Pedro Resende

Mais il se projette déjà au Stade Municipal et à la réception du KI Klaksvik mercredi prochain :
« On a encore une chance de pouvoir revenir. Le résultat d’aujourd’hui, avec une équipe qui a laissé l’initiative à Differdange comme ils l’ont fait lors de leur campagne européenne la saison passée, nous laisse espérer d’y croire la semaine prochaine si on est concentré. »

« Je n’ai rien à reprocher à mes joueurs, ils ont tout donné pendant 90 minutes, parfois plus avec le coeur qu’avec la tête. Pour nous c’était la première compétition officielle alors qu’eux sont au milieu de leur saison. Je suis vraiment triste pour les joueurs car on aurait dû repartir avec un seul but d’écart. Mais on peut encore y croire. »

Dernières nouvelles