Pas de quoi rougir !

Au terme d’une rencontre où la France aura évidemment dominé les débats, nos Lions Rouges s’inclinent mais n’auront pas à rougir d’une prestation très honorable avec une équipe remaniée. 

France 3  – 0 Luxembourg
(Kolo Muani 43’, Clauss 70’, Mbappé 85’ // )

Pour ce match de gala face à l’une des meilleures équipe du monde, Luc Holtz a fait avec les moyens du bord et quelques joueurs peu habitués du XI de départ font partie des titulaires, à l’image de Dzogovic couloir droit, Carlson couloir gauche, ou encore Seba Thill qui formera avec Kiki Martins et Olesen le trio du milieu de nos Roud Léiwen.

Une fin de période frustrante

La physionomie de ce début de rencontre est celle attendue, avec des Français qui monopolisent le ballon et des Roud Léiwen assez bas sur le terrain.

Malgré quelques situations intéréssantes pour les Bleus, pas de quoi grandement inquiéter Anthony Moris qui capte sans souci des tentatives de Mbappé (4’; 6’). Suite à un beau jeu à trois, Hernandez centre en direction de Mbappé qui remise intelligemment pour Thuram dont la frappe à l’entrée de la surface est bien captée par Moris. (7’) Griezmann va faire passer le premier gros frisson du match avec une frappe aux 16 mètres qui va venir heurter le poteau d’un Moris qui semblait battu. (12’)

Les Français jouent au petit trot et nos Lions Rouges parviennent à contenir les assauts sans concéder de trop grosses situations. Mieux, suite à des petites imprécisions techniques de l’arrière garde française, Gerson en profite et parvient à déclencher une frappe contrée qui file en corner. (22’). Le Grand-Duché a même un temps de possession de quelques minutes et n’a pas peur de faire tourner le ballon, face à une équipe de France au pressing quelque peu désorganisé.

Les Français vont sortir de leur torpeur encore grâce au duo Mbappé-Griezmann, avec le premier qui sollicite le une-deux, et suite à une remise parfaite de la tête de la part du numéro 7 français, Mbappé envoie une reprise à bout portant mais Anthony Moris sort un gros arrêt pour maintenir le score à 0-0. (26’)

Nos Roud Léiwen montrent un beau visage et sont toujours au coude à coude alors qu’il ne reste que 10 minutes dans ce premier acte. Gerson nous régale même au milieu de terrain avec un petit pont sur Kolo Muani et une touche gagnée aux dépens de Kanté.

La vitesse du couloir gauche français fait cependant de plus en plus mal à nos joueurs, et le verrou va finir par sauter. Kylian Mbappé va déposer Dzogovic avant d’envoyer un bon centre pour Kolo Muani qui arrive lancé et place une tête imparable pour Moris. (1-0, 43’) La fin de première période est pénible pour les hommes de Luc Holtz, et la mi-temps semble arriver à point nommé.

On pourra cependant regretter le but encaissé juste avant la pause, mais nos Lions Rouges proposent un beau visage, à l’image d’un Maxime Chanot en grande forme, et d’un Enes Mahmutovic impérial derrière. La blessure de Thill est à malheureusement à déplorer, et ce dernier vient remplir encore un peu plus une liste d’absents qui ne cesse de s’allonger ces dernières semaines. 

Loin d’être ridicules !

Au retour des vestiaires, les Bleus semblent décider à passer la vitesse supérieure, et les coéquipiers de Laurent Jans sont très bas sur le terrain. Ça plie mais ne rompt pas, et malgré un bon centre de Jules Koundé, la tête de Mbappé n’est pas cadrée. (49’)  

L’hécatombe continue malheureusement pour les blessures, et c’est le pauvre Mustafic, entré en lieu et place de Thill en première période, qui doit à son tour céder sa place à Chris Philipps.

Après un temps mort, Mbappé accélère encore mais Dzogovic se bat bien et empêche le numéro 10 français d’aller au bout, tout en étant à la limite de concéder le pénalty. (57’) Nos Lions Rouges ont laissé passer l’entame périlleuse et nous offre une belle action, avec un Kiki Martins omniprésent qui vient gratter le ballon dans les pieds adverses, avant de nous gratifier d’une merveille de talonnade entre Kanté et Griezmann pour permettre au contre de se lancer. Derrière, Gerson trouve Philipps dont la frappe des 25 mètres est cadrée, mais ne pose pas de souci à Maignan. (60’)

La France joue sur un rythme qui n’a rien d’impressionnant, mais l’effectif de Didier Deschamps est composé de joueurs de qualité supérieure capable de marquer à n’importe quel moment : sur un corner joué rapidement par Griezmann et Mbappé, Jonathan Clauss laissé seul à l’angle de la surface va envoyer un missile téléguidé qui va venir frapper la barre transversale avant de rentrer. Un but splendide qui vient définitivement doucher les derniers espoirs de résultat favorable. (2-0, 70’)

Ce but à donner des ailes aux Français, et ça chauffe pour les Lions Rouges sur un centre de Mbappé où Griezmann manque de peu d’inscrire un troisième but au compteur. (72’) Les Roud Léiwen ne baissent pas les bras, et vont passer tout proche de revenir au score. Sur un corner parfaitement tiré par Sinani, Mahmutovic place un coup de casque qui va venir mourir sur la barre transversale de Maignan ! (82’)

C’est cruel pour notre sélection qui se fait sanctionner dans les minutes qui suivent. Laurent Jans prend un peu trop de temps balle au pied et le nouvel entrant Barcola lui subtilise le ballon avant de débouler dans la surface : il sert idéalement Mbappé qui place une frappe au ras du poteau sur laquelle Anthony Moris ne peut rien. (3-0, 85’)

La rencontre va se terminer avec une équipe de France qui tentera d’inscrire un nouveau but mais n’y parviendra pas, la faute notamment à un bon retour défensif de Kiki Martins sur la fin, qui aura réalisé un match plein.

Stade Saint Symphorien (25590 spectateurs)

Avertissements
France : carton jaune : –
Luxembourg : carton jaune : Carlson (41’) 

Compositions
France (Ent. Deschamps) : 
Maignan, T.Hernandez (Clauss 46’), Konaté, Upamecano (Saliba 46’), Koundé (Pavard 64’), Fofana (Camavinga 89’), Kanté (Zaire-Emery 64’), Griezmann (Giroud 81’), Mbappé (C), Kolo Muani, Thuram (Barcola 81’)
Luxembourg (Ent. Holtz) : 
Moris, Dzogovic (Lohei 81’), Carlson, Chanot, Mahmutovic, Jans (C), Martins Pereira, S.Thill (Mustafic 44’ (Philipps 55’)), Olesen, Danel Sinani, Rodrigues

Dernières nouvelles