Meilleur entraineur PH : 1er Olivier Baudry, les portes du succès

Plébiscité par ses pairs, le coach du SC Bettembourg est élu meilleur entraineur de l’année pour avoir mené son équipe vers la BGL Ligue au terme d’une saison historique pour le club. 

Bettembourg a misé sur la stabilité. 

Mai 2023 : à la tête de l’équipe première depuis deux ans à ce moment-là, Olivier Baudry vient de manquer de peu la montée, ses hommes échouant en barrages contre Kaerjeng (défaite 3-2).
Pas de quoi entamer la confiance du club à son égard, et même malgré un début de saison suivante compliqué, le comité lui maintient sa confiance.
Ce qui a évidemment permis au coach de continuer à travailler sereinement et de réussir à proposer petit à petit un football de plus en plus chatoyant, au point où le club finit champion d’automne à la trêve. 

Olivier Baudry s’estime même « chanceux » de pouvoir travailler « dans le calme, au sein d’un club familial. »

Cet environnement sain et apaisé, propre à l’identité du club, rejaillit forcément sur les joueurs qui se sentent, eux aussi, plus à l’aise pour travailler sereinement. 

On pense évidemment au duo Couto-El Hamer, ayant martyrisé les défenses de PH, mais aussi à des joueurs comme Mvele, Kehli ou le capitaine David Silva, véritables piliers de l’équipe.

Et alors que son équipe avait de nouveau du mal à l’allumage à la reprise avec deux défaites, les coéquipiers de Brian El Hamer, sûrs de leurs forces et du jeu offensif prôné par leur entraineur, ont réussi à enchainer 7 victoires et 2 nuls sur les 9 rencontres suivantes, permettant à Bettembourg de s’assurer une montée historique, la première depuis 51 ans pour le club dans l’élite du football national. 

Et si l’issue cruelle de la saison passée avait finalement été un mal pour un bien côté Bettembourg ? Le coach nous avait en tout cas confié que le groupe était tout simplement « mieux préparé que la saison passée » où son équipe avait « un peu craqué sur la fin ».
Pour pallier à cela et s’éviter une nouvelle fin de saison pénible, le technicien a également un peu plus fait tourner que la saison passée, concernant un peu plus de joueurs qui ont répondu présent au moment opportun.

Une leçon bien retenue de la dernière saison donc, avec un groupe plus mature qui aura su mener sa barque vers l’échelon supérieur.

Mais le chemin n’aura pas été facile, et plus que tout, l’équipe menée par coach Baudry a également été capable de mettre les choses au clair lors de matchs contre des concurrents directs, le match le plus mémorable étant la victoire 7-0 obtenue sur la pelouse d’Hostert qui leur avait permis à l’époque de passer devant leur adversaire du soir. Le genre de rencontres qui laissent des traces à ses adversaires, mais qui porte surtout à fortement considérer le travail de l’entraineur et de son effectif.

Autre moment important de la saison, le match nul obtenu sur la pelouse de Weiler-la-Tour (4-4) après avoir été mené 4-0. Un point obtenu qui vaut surtout beaucoup par l’impact positif qu’il a eu sur le groupe, les hommes de Baudry enchainant les victoires par la suite. 

Ces rencontres résument assez bien la force de frappe, mais également le caractère bien trempé des bettembourgeois. La sensation que renvoyait son équipe une bonne partie de la saison laissait l’impression d’une équipe par moment injouable et à qui rien ne pouvait arriver. 

Il faudra désormais basculer sur un nouvel objectif, peut-être encore plus difficile que le précédent : le maintien en BGL Ligue la saison prochaine, dans l’ombre de l’imposant voisin dudelangeois.

L’objectif est immense, mais une chose est sûre : le club et son coach l’aborderont comme toujours avec beaucoup de calme et d’humilité. Ça leur réussit plutôt bien pour le moment.

Dernières nouvelles