Les histoires de l’Euro épisode 4 : l’épopée des Bleus de Michel Platini en 1984

Michel Platini, auteur de 9 buts il y a 40 ans maintenant, est toujours le deuxième meilleur buteur de l’histoire de l’Euro, malgré le fait qu’il n’ait disputé que cinq matchs. À titre de comparaison, Cristiano Ronaldo, qui occupe la première place du classement, a inscrit 14 buts en 27 rencontres. Retour sur l’épopée légendaire de «Platoche» et des Bleus lors de l’Euro 1984.

La France accueille la 7ème édition du championnat d’Europe de football, espérant décrocher le premier trophée de son histoire. Les Tricolores lancent leur tournoi face au Danemark, la dernière nation à les avoir battus. La rencontre est âpre et fermée, reflet de la pression du premier match d’un tournoi à enjeu. Il faut attendre la 78ème minute pour voir Michel Platini débloquer le compteur des Bleus et égaler le nombre de réalisations de Just Fontaine sous le maillot français. Le premier but d’une série mémorable… Les hommes de Michel Hidalgo s’imposent sur la plus petite des marges (1-0).

Place désormais à la Belgique. Annoncée serrée, la rencontre tourne rapidement à l’avantage des Bleus qui écrasent les Diables Rouges 5-0, grâce à un triplé de Platini. Cette victoire assure aux Français une place en demi-finale avant même leur dernier match de poule face à la Yougoslavie.

Ce dernier match de poule, sans enjeu, voit la France être menée 1-0 à la mi-temps. C’est encore une fois Michel Platini qui sonne la révolte, inscrivant un fabuleux hat-trick parfait en l’espace d’un quart d’heure, avec un but du gauche, un du droit et un de la tête. Deux triplés en trois matchs : le maestro français ne laisse aucune chance à ses adversaires. La France l’emporte 3-2 et file en demi-finale face au Portugal avec un parcours sans faute.

Le premier titre international français

En demi-finale, les tricolores, qui avaient échoué aux portes de la finale lors de la dernière Coupe du Monde face à l’Allemagne, ne veulent pas revivre pareille désillusion. Alors que les Bleus mènent au score, la Seleção égalise dans le dernier quart d’heure, forçant les prolongations. Jordão inscrit alors un second but pour le Portugal, laissant la France dos au mur (2-1). Mais dans une fin de match rocambolesque, le défenseur Jean-François Domergue égalise et signe un doublé (114’) avant que Platini ne libère tout un peuple (119’) en offrant la victoire à son équipe (3-2).

La France retrouve alors l’Espagne en finale de l’Euro. Malmenée, elle s’en remet à son capitaine, et il faut le dire, un coup de pouce du destin. Sur un coup franc, Platini enveloppe son ballon côté fermé, mais la trajectoire semble à la portée du portier espagnol. Mais, dans un duel de capitaines, Luis Arconada manque sa prise et laisse le ballon filer dans ses filets. La France mène au score (57’), puis s’assure le sacre grâce à une réalisation de Bruno Bellone dans le temps additionnel.

Le Parc des Princes exulte, tout un pays célèbre son premier titre international. Michel Platini termine meilleur buteur du tournoi avec 9 buts en 5 matchs. Historique !

Dernières nouvelles