Euro : L’Allemagne première qualifiée, la Croatie dos au mur 

Alors que nous sommes rentrés dans la deuxième journée de la compétition, les premières conclusions commencent à tomber dans un Euro toujours aussi plaisant à regarder. 

Les chiffres : 


Avec son formidable but inscrit hier, Xherdan Shaqiri perpétue une tradition dont presque lui seul a le secret : il est le seul joueur à avoir inscrit au moins un but dans les 6 derniers tournois majeurs, soit chaque Coupe du monde et chaque Euro depuis 2014. Cristiano Ronaldo pourrait le rejoindre et même le dépasser en cas de but lors de cet Euro et ainsi porter la marque à 11 tournois consécutifs où il aurait inscrit au moins un but. 

90+5
Lors d’un match qui nous aura tenu en haleine du début jusqu’à la fin, l’Albanie s’est offert, par l’intermédiaire de Gjasula, l’égalisation la plus tardive de l’histoire de l’Euro en marquant alors que le chronomètre affichait 94:23. 

La stat : 
Avec son deuxième but du tournoi inscrit hier, Jamal Musiala a mis fin bien malgré lui à une série historique et inédite : les 31 premiers buts de l’Euro avaient été inscrits par 31 buteurs différents. La série s’arrête donc là, et il y a fort à parier que le génial numéro 10 allemand aura à coeur de continuer à enfiler les buts durant le reste de la compétition.

Les tops : 

Des buts dingues 
Le très beau but de Shaqiri inscrit hier permet d’entretenir une dynamique qui n’est pas pour nous déplaire sur ce début d’Euro : les buts spectaculaires et autres frappes lointaines sont à l’honneur dans un pays qui en avait presque fait une marque de fabrique fut un temps. De Muldur à Guler, en passant par Provod ou encore Stanciu et Fabian Ruiz dans un autre style, les beaux buts sont également de la partie en Allemagne et nous n’espérons qu’une chose : que cela continue jusqu’au bout.

L’Allemagne confirme 
Deuxième match et deuxième victoire pour les allemands dans leur Euro. Voilà pour le comptable. Mais c’est surtout ce qui se dégage de cette équipe entrainée par Julian Nagelsmann, et la force collective qui a de quoi rassurer les observateurs. L’Allemagne est chez elle, et compte bien profiter de l’engouement naissant pour tenter de mener une épopée, un peu à l’image de ce qu’elle avait fait dans son mondial en 2006, alors que la ferveur était montée progressivement au fil de la compétition. Avec évidemment une meilleure fin espérée par tout un peuple pour cet Euro. 

Les flops : 


La Croatie craque 
Alors qu’ils étaient parvenus à revenir dans la rencontre, et même à prendre les devants après un premier acte raté, les coéquipiers de Luka Modric ont concédé une égalisation qui change tout dans ce groupe B. Avec un petit point glané sur les 2 premiers matchs, il faudra une victoire lors de la troisième journée face à l’Espagne pour passer en 1/8 de finale. Rien d’évident donc quand on voit ce qui a été proposé jusqu’à présent par l’équipe au damier. 

Hongrise mine 
Elle aurait pu être l’une des bonnes surprises de cet Euro, mais c’est pour l’instant une déception. Avec une deuxième défaite en deux rencontres, et une différence de but de -4, c’est peu dire que les Magyars sont au bord du précipice. Même s’il y a eu du mieux hier contre l’Allemagne, les coéquipiers d’un Dominik Szoboszlai encore timoré ont pu se rendre compte de ce qui les séparait encore du gratin européen. Charge à eux de terminer ces matchs de poule sur une bonne note face à l’Écosse lors du dernier match. 

Résultats :
Albanie 2 – 2 Croatie
Allemagne 2 – 0 Hongrie
Écosse 1 – 1 Suisse

Programme du jour :
15h : Slovénie – Serbie
18h : Danemark – Angleterre
21h : Espagne – Italie

Dernières nouvelles